L’évolution des prix du mètre carré en France

Le marché immobilier regroupe à la fois les logements, les entreprises ainsi que les terrains. Le prix de ces biens fluctue selon la situation et les faits économiques du pays. C’est donc à partir de la fluctuation de ce prix que le marché devient plus ou moins dynamique et que la demande immobilière soit élevée ou pas.

Vers une hausse des prix du mètre carré

La hausse de la demande des biens immobiliers est la principale raison selon laquelle le prix du mètre carré ne cesse d’augmenter. A Paris, le prix peut atteindre des chiffres record de 9000 euros/m² en 2019. Dans les quartiers résidentiels de Paris, le prix peut même aller jusqu’à plus de 10000 euros/m². Cette flambée des prix se généralise dans les grandes métropoles et les villes moyennes comme à Toulouse, Marseille, Nice, Nantes et Lyon.

Taux d’intérêt très faible

Le marché immobilier représente une boucle. En effet, les services financiers offrent un taux d’intérêt très faible afin d’inciter des prêts immobiliers. C’est la raison pour laquelle, on a remarqué que la population revient en masse sur le marché immobilier et les promoteurs en profitent pour augmenter le prix.

Contraste de prix dans certaines villes

Effectivement, les villes se différencient par ses architectures, ses infrastructures et ses potentialités. Si la ville comme Paris peut offrir le maximum de service à la population, le prix du mètre carré ne cesse d’augmenter avec la demande. Le contraire est vrai dans les petites villes comme Lille ou Strasbourg qui représentent un phénomène particulier. Le boom de l’offre immobilière a provoqué une baisse des prix du mètre carré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *