Perce-oreilles dans le jardin

Il existe d’innombrables insectes qui peuvent rendre infernal l’entretien du jardin et du potager. Parmi eux, les perce-oreilles : ils sont friands des feuilles, des légumes et aussi des fruits

Les perce-oreilles

C’est un insecte marron assez gros, muni de deux grandes pincettes orientées vers l’arrière. Dans la nature, on compte près de 2000 espèces différentes. Bien qu’ils aient des ailes, il est assez rare de les voir voler. Au lieu de cela, ces insectes sont des coureurs rapides. Animaux nocturnes, ils partent souvent à l’abri lorsqu’ils sont soudainement exposés. Dans le jardin, il est vivement conseillé de supprimer toute végétation épaisse. Elles peuvent s’y cacher le jour pour venir se nourrir des feuilles la nuit. Quand la météo se gâte à l’extérieur, il peut arriver qu’elles pénètrent dans la maison.

Dommages assez considérables

Par rapport aux autres insectes, elles n’entrent pas dans la catégorie des grands ravageurs de cultures. Cependant, elles ont tendance à cibler les semis tendres. Elles font également des trous dans les feuilles et peuvent venir se cacher sous les couches des feuilles. Elles peuvent aussi laisser des traces révélatrices sur la surface des feuilles pendant leur passage. Les pêches, les nectarines, les prunes et les abricots sont également leurs principales victimes. Les insectes laissent des trous profonds ou des entailles dans le fruit.

Comment les éloigner ?

Le contrôle des perce-oreilles n’est pas une tâche facile. Les femelles pondent leurs œufs sous terre, en plus, elles sont très rapides. Par contre, des produits chimiques sous forme de vaporisateur, spray ou savon sont disponibles sur le marché pour une lutte radicale. Pour une lutte naturelle, vous pouvez remplir un bol à moitié avec un mélange de sauce soja et d’huile végétale. Les perceuses chercheront la sauce soja, tomberont et se noieront dans l’huile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *