Bien utiliser un lombricomposteur : nos conseils

Vous voulez faire du lombricompostage pour transformer vos déchets ménagers en engrais de qualité pour fertiliser votre potager ? Vous devez dans ce cas acheter des vers rouges, mais surtout, vous devez acquérir un lombricomposteur de qualité. Vous devez aussi savoir comment bien utiliser ce dispositif.

Les gestes à adopter chaque jour

Même s’il est facile de faire du lombricompost, il existe quelques gestes primordiaux que vous devez faire au quotidien pour vous assurer que votre lombricomposteur est fonctionnel pour de longues périodes. Dans un premier temps, vérifiez l’aération de votre lombricomposteur. Il faut ainsi veiller à ce que le système d’aération au niveau des bacs ne soit pas totalement obstrué. En effet, sans une bonne aération, la décomposition des détritus que vous donnez à manger à vos vers ne sera pas optimale. Ensuite, la collecte du lombrithé doit se faire régulièrement. Cela vous évite de noyer les vers et de maîtriser le taux d’humidité dans les bacs. Pour ce faire, retirez bac le plus ancien et mettez-le sur l’étage le plus haut. Vous pouvez récolter le lombrithé à la main et doucement pour permettre aux vers de redescendre dans les bacs inférieurs. Dès lors que vous avez un ver dans vos mains, reposez le lombrithé pour ne pas sectionner le corps du ver et risquer de le tuer.

Les soucis qui peuvent être rencontrés lors de la gestion du lombricomposteur

La technique de fabrication de compost par les vers n’engendre pas d’odeurs. Malgré tout, il est possible qu’avec le temps, des odeurs nauséabondes émanent de votre lombricomposteur. C’est signe que quelque chose cloche au niveau du dispositif et que le lombricomposteur ne fonctionne pas correctement. Si vous sentez une odeur de matières qui se putréfient, il est possible que vous ayez plus de déchets organiques que de vers dans les bacs. Il faut rééquilibrer le tout et enlever un peu de matière organique.
Si c’est de la senteur d’ammoniaque que vous percevez, cela veut dire qu’il y a trop de déchets verts qui, en se décomposant, dégagent beaucoup d’azote. Il en est de même si vous y rajoutez beaucoup trop de déchets frais. Il faudra alors réduire la quantité de ces derniers.
Si vous sentez une odeur de soufre, cela peut vouloir dire que le système d’aération est bouché et que les bacs sont trop humides. Pensez à vérifier le niveau d’oxygénation des déchets si tel est le cas, mais aussi, réduisez le volume d’eau en récupérant un maximum de lombrithé. Il est aussi possible que le manque d’aération produise une odeur d’œuf en décomposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *